Les cycles d’entretiens sont une occasion pour les collaborateurs, les managers et les équipes de prendre du recul et de réfléchir à ce qui fonctionne et à ce qui peut être amélioré à tous les niveaux de l’entreprise, aussi bien individuel que collectif. Un cycle d’entretiens peut comporter jusqu’à quatre modes d’évaluation, aux fonctionnements et aux bénéfices bien différents et que nous allons maintenant détailler :

 

  • Auto-évaluation : les employés vont procéder eux-mêmes à leur évaluation 
  • Évaluation menée par les managers : les managers mènent les entretiens de leurs collaborateurs
  • Évaluation menée par les pairs : les employés seront évalués par l’ensemble de leurs collègues
  • Feedbacks ascendants : les employés vont faire remonter leurs commentaires à leurs managers

 

Auto-évaluation :

 

L’auto-évaluation offre l’occasion de réfléchir à sa propre performance sur une période donnée.

En effet, qui mieux que soi même pour connaître sa charge de travail, ses accomplissements réalisés et son investissement au quotidien. De plus cela permet de faire remonter à son management les éléments bloquants rencontrés par le collaborateur, et dont le manager n’est pas forcément conscient.

 

Ce processus aide également les employés à assimiler leurs points forts et leurs axes d’amélioration, tout en montrant à la direction et aux ressources humaines à quel point une personne est consciente de sa performance et de son statut au sein d’une organisation. C’est une base de données particulièrement utile, car elle montre non seulement à quel point l’employé est ouvert au changement et à son amélioration, mais également à quel point il comprend et analyse sa propre performance. Elle peut donc être particulièrement utile aux managers car elle va leur permettre de comprendre la prise de conscience de l’employé sur ce qui manque à sa performance. Un salarié ne comprenant pas les axes d’amélioration sur lesquels il doit travailler aura beaucoup plus de mal à progresser, et devra donc être accompagné dans cette démarche de compréhension de ses points faibles.

 

C’est donc une étape nécessaire dans tout type d’entretien, afin de faire le point sur la situation de l’employé, de comprendre son ressenti profond sur son travail et sa performance, et également de comprendre comment bien l’accompagner dans sa progression.

 

Évaluation menée par les managers :

 

Il reste tout de même difficile de se rendre compte par soi même de tout ce sur quoi il est nécessaire d’évoluer et surtout d’imaginer la manière d’y travailler. Le rôle premier du manager est d’accompagner ses collaborateurs sur ce volet, il est donc primordial de conserver un moment d’échange sur ces sujets entre manager et managé.

 

Les commentaires des managers aident les employés à comprendre comment ils se comportent, comment ils peuvent s’améliorer et comment ils peuvent atteindre leurs objectifs. Pour les managers, c’est l’occasion de corriger tout mauvais comportement, de noter délicatement les mauvaises habitudes, de signaler les endroits où l’employé peut grandir par rapport à ce qu’il fait déjà bien – tout en renforçant positivement ce qu’il maîtrise déjà.

 

La relation manager-employé est essentielle pour aider les employés à développer de nouvelles compétences. Les feedbacks donnés par les managers sont un moyen de renforcer la relation et un outil important à utiliser par les managers pour atteindre les objectifs de la société et de leurs employés, car ils constituent en effet un levier de motivation très puissant.

 

 

Évaluation menée par les pairs :

 

Les retours donnés par l’ensemble des pairs à un employé vont fournir à tous un processus clair pour s’entraider et améliorer leur travail, à la fois individuellement et collectivement.

 

Il n’est ainsi pas toujours aisé de pouvoir avoir un feedback d’un de ses collègues sur un point en particulier, alors même que son expertise sur le sujet serait précieuse. Les entretiens réalisés par les pairs offrent aux collaborateurs un espace sécurisé pour se donner mutuellement des critiques constructives et des félicitations sur leur travail respectif.

 

Pour le management ce mode d’évaluation représente également quelque chose de très positif, car recouper des retours de l’ensemble des pairs d’un salarié va permettre de faire une évaluation de son travail la plus fine et la plus complète possible.

 

Feedbacks ascendants :

 

Les évaluations axées autour de feedbacks ascendants offrent aux employés l’occasion de dire à la direction ce qui va bien et comment ils peuvent s’améliorer. Donner des commentaires aux «échelons supérieurs» peut parfois être délicat, aussi les employés ont besoin d’un espace sécurisé et d’un processus clair pour partager leurs commentaires (positifs ou négatifs) avec les managers et l’équipe de direction.

Pour les managers, c’est un moment important pour obtenir les commentaires honnêtes de leurs équipes et identifier les domaines à améliorer. Pour eux également des axes d’amélioration doivent être définis, et avoir des retours réguliers de leurs équipes est l’un des meilleurs moyens de parvenir à établir quels doivent être ces axes.

 

 

Quelque soit la forme d’évaluation que vous adopterez, gardez en tête qu’il est tout à fait envisageable d’utiliser plusieurs de ces formats au sein d’un même cycle d’évaluation, et que cela peut même être bénéfique. En effet, varier les types d’évaluation permet d’avoir des données bien plus complètes et précises à la fin du cycle d’entretiens, d’impliquer l’ensemble des salariés, aussi bien les managers que leurs collaborateurs, et également d’instaurer une plus grande transparence au sein des équipes et de l’entreprise.

Javelo est là pour vous aider à mettre en place des entretiens plus pertinents et efficaces, et si vous souhaitez en apprendre plus sur notre outil d’aide à la préparation et au suivi de vos campagnes d’entretien, n’hésitez pas à prendre un rendez-vous avec l’un de nos experts juste ici.  

nicolasjavelo

Author nicolasjavelo

More posts by nicolasjavelo

Leave a Reply

%d bloggers like this: