Le monde du travail connaît de nombreuses transformations : arrivée massive des millennials, équipes transverses, organisation en mode projet, recrudescence du télétravail, etc. Aussi les méthodes de management évoluent pour s’adapter à ce nouveau contexte et des démarches comme la “culture du feedback” se développent de plus en plus. Issue de la culture Anglo-saxonne, cette pratique de la rétroaction devient un incontournable de la relation professionnelle moderne et saine !  

En des termes simples, une bonne culture du feedback est une culture de travail où les employés sont activement encouragés à s’échanger régulièrement leurs commentaires et perceptions du travail des autres. Il est important de noter que cette rétroaction doit être à la fois positive et constructive, axée sur l’apprentissage plutôt que sur la discipline, et multidirectionnelle plutôt qu’exclusivement descendante, du manager au managé (ex: feedback à 360). A défaut, elle peut alors vite basculer et devenir une arme destructrice de l’engagement et de l’estime de soi de vos collaborateurs … à vos dépends !

Alors qu’en moyenne 210 heures sont consacrées au management de la performance chaque année, 95% des managers sont insatisfaits des méthodes en place et seulement 14% des employées se sentent vraiment engagés dans leur entreprises[1].  

Dans ces conditions quels sont les avantages du feedback positif pour votre entreprise ? Et comment l’organiser concrètement ?

 

Donner du feedback continu

Certaines entreprises, comme Deloitte et Adobe, ont commencé à prendre note que le cadre traditionnel de l’évaluation était dépassé. Ils ont décidé d’abandonner leurs campagnes annuelles d’évaluations classiques à la logique “administrative” au profit d’un suivi continu et en temps réel de la performance. En investissant dans la mise en place de la culture du feedback dans leur organisation, ces deux mastodontes n’ont pu que constater les retombées positives associées à cette démarche :

  • Réduction du turnover de 59%
  • Baisse de l’absentéisme de 41% (20% d’économies sur le coût salarial)
  • Rendement individuel en augmentation de 39%

 

Capitaliser sur les forces de vos collaborateurs

Les entreprises ont tendance à sous-estimer l’impact que peut avoir une approche de psychologie positive sur l’engagement de ses salariés. Dans un climat de tension, de négativité et de stress, leur potentiel de créativité et de performance est étreint et étouffé pour la charge de travail et la charge émotionnelle que cette situation génère, souvent inconsciemment. Vos collaborateurs deviennent de moins en moins performants et des pressions supplémentaires s’ajoutant, leur chance de succès s’amenuisent encore – parfois jusqu’au burn out !

Il apparaît en effet que la réussite professionnelle d’un individu provient pour les trois quarts / à 75% de son degré d’optimisme et de celui de son entourage social [2].

 

Améliorer le bien-être de vos équipes

En mettant en avant les points forts de vos salariés et en appliquant une démarche optimiste à l’ensemble de vos feedback, c’est une logique vertueuse que vous enclenchez. Lorsqu’un individu est dans état d’esprit optimiste, il gagne ce que l’on nomme un “happiness advantage” qui permet à son cerveau d’être plus disponible et performant (apprentissage, créativité, énergie, etc), ce qui est favorable au succès.

Amélioration de l’ambiance de travail et du niveau de santé vos salariés, facilitation des échanges au sein de vos équipes, contexte propice au développement et à l’innovation, rétention de vos talents, etc. Autant de bénéfices générés par une démarche de psychologie positive qui permettraient d’augmenter la performance globale de vos équipes jusqu’à 31% [3].

 

Transformer les mentalités

Évidemment, la mise en place d’une culture du feedback, orientée feedback positif ne se fait pas du jour au lendemain. C’est une démarche qui nécessite parfois des transformations plus personnelles, un changement d’état d’esprit et de marnière de fonctionner.

Et bonne nouvelle ! Il est possible de rendre son cerveau plus apte à l’optimisme. On peut en quelque sorte “rebooter” le cerveau et certains spécialistes sont même allés jusqu’à créer des programmes sur 21 jours: communiquer 3 marques de gratitudes, tenir un journal de bord, mener des exercices de groupe, faire de la méditation, mener des acte de bienveillance “gratuite”, etc.

 

Optimiser vos leviers de performance

En plus d’améliorer le bien-être des employés à tous les niveaux de l’entreprise, le feedback en continue et positif favorise l’engagement des employés, ce qui se traduit par :

  • Une amélioration de la satisfaction client à hauteur de 10%
  • Une hausse de la rentabilité à hauteur de 22%

Ainsi, le rapport Gallup sur l’engagement de salariés [4] estime qu’une entreprise de 200 employés rémunérés en moyenne 50 000 $ par an, qui réalise un chiffre d’affaires annuel de 15M $, a un turnover de 25% et investit dans la création d’une forte culture de feedback,  peut réaliser des économies et des gains de productivité d’environ 6M $…

 

Vous pensez toujours que la culture du feedback positif n’est qu’un simple nice-to-have ?  Une culture de feedback saine, structurée et positive n’est pas un luxe – c’est un investissement dans la productivité de l’entreprise !

 

Sur le même sujet – Une approche collaborative du feedback

 


[1] Etude Gallup « Managers: Millennials Want Feedback, but Won’t Ask for It », Juin 2016

[2] Ho and Arbuckle, 1988

[3] Shawn Achor – TEDxBloombington “happiness advantages”

[4] Etude Gallup, “State of the american Workplace” 2017 réalisée sur plus de 195,600 employés américains et 31 millions d’employés internationaux

elisajaveloio

Author elisajaveloio

More posts by elisajaveloio

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :