Publié le 19 Jan, 2021

Quel mode de travail en 2021 ?

Rédigé par Gauthier Chatelain
Deux personnes se serrent la main, illustration du concept d'un exemple d'entretien individuel annuel réussi

Fin novembre, nous interrogions sur Linkedin les salariés sur les modes de travail que leurs entreprises privilégient et c’était sans grande surprise le modèle hybride bureau et télétravail qui restait majoritaire.

En ce début d’année et avec les nouvelles annonces du gouvernement, que vont choisir les entreprises ? Retour au bureau pour tous ou au contraire maintien du télétravail ? Tour d’horizon des avantages et risques de chaque solution.

Maintien du télétravail

Certaines entreprises ont d’ores et déjà annoncé qu’elles repousseraient le retour au bureau de leurs salariés, comme chez Microsoft. L’entreprise prévoyait initialement la réouverture de ses bureaux américains en janvier 2021. Face à la situation sanitaire aux USA, cette date a finalement été repoussée à juillet.

Avec les changements rapides de protocole sanitaire, parfois d’une semaine à l’autre, le maintien du télétravail a le mérite de garantir une certaine stabilité dans le quotidien des collaborateurs. D’autant qu’avec les confinements de 2020, les entreprises et leurs équipes ont su se réinventer pour fonctionner à distance. Les télétravailleurs déclarent en majorité être plus efficaces. Les nouveaux avantages que cela offre sont également appréciés : autonomie et confiance dans la réalisation de leurs missions, organisation plus flexible des journées, moins de temps dans les transports.

Mais le télétravail à long terme présente également des effets néfastes avérés. La distance ne convient pas à tous et le sentiment d’isolement, le surmenage et la perte de motivation ont fortement progressé. De nombreux RH considèrent d’ailleurs les risques psychosociaux induits par le situation comme l’un des grands enjeux de 2021. Si vous envisagez le maintien global du télétravail pour ce début d’année, il faudra porter une attention particulière aux collaborateurs qui en ont besoin.

D’un point de vue fonctionnel, il faudra fournir les outils nécessaires au télétravail. Outre les services de visioconférence, certaines entreprises allouent un budget pour permettre aux équipes de travailler chez elles dans de bonnes conditions. Cela va de l’achat d’écrans ou casques, au remboursement d’une partie des abonnements internet ou de l’électricité. Si vous n’en n’avez pas encore, investir dans un outil de suivi de vos collaborateurs vous aidera à les accompagner à distance. Dans le cas du télétravail à long terme, nous ne pouvons que recommander aux employeurs de considérer ces investissements, étant donné qu’il leur appartient de fournir aux salariés tout le matériel nécessaire à l’accomplissement de leurs missions.

Si vous considérez le télétravail généralisé pour 2021, nous vous conseillons de vous inspirer des conseils d’Assessfirst, qui a fait le choix d’une organisation 100% à distance depuis mars 2020. Vous pouvez retrouver tous les conseils du CEO David Bernard dans ce replay de notre webinar consacré au sujet.

Retour au bureau partiel ? Général ? Imposé ?

Le retour au bureau réclamé par certains managers et collaborateurs a déjà commencé. Mais le renforcement du protocole sanitaire et le couvre-feu généralisé à 18h est un frein important. Le retour général en physique n’est sûrement pas pour tout de suite mais il est important de rappeler les bonnes raisons pour permettre ou inciter vos collaborateurs à revenir en présentiel.

Rappelons que la ministre du travail avait annoncé que dès le 7 janvier, les salariés qui en exprimeraient le besoin pourraient venir travailler en physique au moins un jour par semaine. Cette nouvelle possibilité offerte ne permet en aucun cas d’imposer le retour au bureau aux salariés et le télétravail reste préconisé. Elle a pour but de rompre l’isolement dont ils peuvent être sujet à distance.

Si vous souhaitez que vos équipes reviennent au bureau, cela devra donc se faire sur une base de volontariat, principalement pour lutter contre l’isolement. Vous aiderez ainsi à maintenir le lien social et la cohésion entre les collaborateurs. Cela contribuera également à renforcer leur motivation et leur engagement, qui a pu être affecté par de longs mois à distance.

Autre raison principale pour le retour, faciliter le fonctionnement et le travail de vos salariés. Malgré tous les outils à disposition pour le télétravail, certaines tâches peuvent être plus simples à réaliser en présentiel. Par exemple celles nécessitant de faire appel à la créativité ou d’échanger, comme les brainstormings, ou bien encore les grands rendez-vous RH où on souhaite des échanges directs et les plus fluides possibles avec le collaborateur. Cela variera selon les préférences et les métiers de chacun, qui se sont plus ou moins accommodés au fonctionnement à distance.

Dans tous les cas, vos choix doivent se baser uniquement sur le bien-être et l’intérêt de vos collaborateurs. Certaines mauvaises raisons pourraient inciter certaines entreprises à pousser leurs équipes à revenir le plus possible en physique. Certains styles de management (heureusement en voie de disparition) privilégiaient le physique et le présentéisme, permettant supposément de vérifier que les salariés travaillent vraiment, et de maintenir un contrôle important sur les subalternes.

Ces pratiques sont bien évidemment à bannir. Le confinement a prouvé la capacité des salariés à se responsabiliser et à travailler efficacement en toute autonomie. Le rôle du manager était de facto d’accompagner ses équipes, en se basant sur la confiance mutuelle. Il ne pouvait plus être dans le contrôle permanent et le micro-management. En ce sens, le télétravail aura au moins permis de faire évoluer certaines mentalités. Le retour au bureau ne doit en aucun cas être une excuse pour le retour des mauvaises habitudes !

En attendant le retour à la normale, profitez donc de ce début d’année pour vous interroger sur l’organisation du travail de vos équipes et comment le vivent vos collaborateurs. Si le télétravail vous semble préférable, mettez toutes les chances de votre côté en prévoyant tous les outils et l’accompagnement nécessaires. Si le retour général au bureau n’est pas d’actualité, dialoguez avec vos collaborateurs sur leurs besoins. Ne cédez pas aux demandes excessives exprimées pour les mauvaises raisons et privilégiez le bien-être de chaque salarié !

Pour vous aider dans la mise en place de la solution que vous choisirez, vous pouvez consulter notre blog et nous suivre sur Linkedin pour retrouver les articles que nous consacrons régulièrement au sujet, et que nous mettons à jour en fonction des annonces.

Rédigé par Gauthier Chatelain

Sur le même sujet

Faites-vous confiance

Prenez le temps de découvrir Javelo

Qu'attendez-vous pour nous contacter ?

Un humain vous rappelle dans l'heure !
(entre 9h et 19h)

Écrivez-nous à [email protected]

On offre le café :
26 Rue Henry Monnier, 75009 Paris

Share This