Campagne d’entretien professionnel : quelles modalités en 2022 ?

par | 28 Oct, 2022 | Uncategorized | 0 commentaires

campagne entretien professionnel

Quand se déroule la campagne d’entretien professionnel 2022 ? Contrairement aux entretiens annuels, les entretiens professionnels ne sont pas forcément organisés par campagne : leur date dépend de chaque salarié. On fait le point sur ce rituel incontournable dans cet article !

créer campagne entretiens annuels

Qu’est-ce qu’une campagne d’entretien professionnel ?

Les entretiens professionnels sont des échanges entre les salariés et leur manager qui visent à parler de l’avenir professionnel du salarié, de ses besoins et des possibilités qui s’offrent à lui : évolutions de carrière, formations financées ou co-financées par l’entreprise, mentorat, coaching…

Il ne s’agit néanmoins pas d’entretiens forcément organisés par campagne, contrairement aux entretiens annuels d’évaluation. Les entretiens professionnels sont organisés :

  • au moins tous les 2 ans à partir de la date d’embauche du salarié
  • à son retour de congé longue durée (congé maladie, parental, proche aidant, etc.)

Si elles le souhaitent, les entreprises peuvent néanmoins organiser leurs entretiens professionnels par campagne :

  • en même temps que les entretiens annuels
  • à un autre moment dédié

Elles devront dans ce cas s’assurer que tous les salariés ont bien bénéficié d’un entretien professionnel au moins tous les 2 ans, et organiser des entretiens spécifiques au retour de congés longue durée de leurs salariés.

A quoi servent les entretiens professionnels ?

Comme leur nom l’indiquent, les entretiens professionnels ont pour but de parler de l’évolution de la carrière du salarié.

Ils doivent permettre :

  • de recueillir ses souhaits d’évolution à court, moyen et long terme
  • de l’informer sur les dispositifs auxquels il peut prétendre en termes d’accompagnement et de formation : compte professionnel de formation et possibilités pour l’employeur d’y ajouter de l’argent, validation des acquis de l’expérience, conseil en évolution professionnelle…

Pourquoi est-il important de dédier un échange spécifique à l’évolution professionnelle du salarié ? Tout simplement parce que s’assurer de couvrir tous les sujets nécessite d’y passer un certain temps, et parce qu’il est important de montrer que le sujet le mérite.

L’entretien professionnel est distinct de l’entretien annuel, et ce n’est pas pour rien : si les questions d’évolution professionnelle étaient intégrées dans l’entretien annuel, elles seraient traitées en quelques minutes !

L’entretien professionnel doit servir à comprendre en profondeur quel est le sens que le collaborateur veut donner à sa carrière, quelles évolutions il prévoit à long terme, ce que cela signifie en termes d’évolution à court et moyen terme, quelles compétences cela nécessite qu’il acquiert et les formations qu’il doit suivre pour y parvenir.

Les entretiens professionnels sont-ils obligatoires ?

Oui, les entretiens professionnels sont obligatoires, et ce pour tous les salariés quel que soit leur statut, leur type de contrat ou leur temps de travail.

Ils doivent avoir lieu a minima :

  • tous les 2 ans à partir de la date d’embauche du salarié
  • à son retour de congé longue durée

Tous les 6 ans, un “gros” entretien professionnel récapitulatif doit venir résumer les entretiens professionnels précédents.

Bon à savoir :

  • Vous devez être informé de l’existence et de la fréquence de vos entretiens professionnels lors de votre embauche
  • Un compte-rendu doit venir prouver que le salarié a bel et bien bénéficié de son entretien professionnel, et qu’il a bien été informé de ses droits
  • La périodicité des entretiens professionnels peut être différente si et seulement si la convention collective de l’entreprise le précise

Quelle sanction est prévue en cas de manquement à l’obligation d’organiser une campagne d’entretiens professionnels ?

Tout dépend de la taille de l’entreprise.

Sanction en cas de manquement à l’obligation d’organiser des entretiens professionnels
50 salariés et plus Moins de 50 salariés
Sanction Abondement du CPF de chaque salarié concerné à hauteur de 3000 €. Aucune sanction n’est prévue mais attention : en cas de plainte du salarié, l’employeur peut se retrouver contraint de lui verser des dommages et intérêts.
Condition Ne pas avoir bénéficié des entretiens professionnels durant les 6 dernières années et d’au moins une action de formation non obligatoire Manquement de l’entreprise à ses obligations de formation.

campagnes entretiens professionnels centralisées

Comment préparer au mieux sa campagne d’entretien professionnel ?

La première chose à faire pour préparer votre campagne d’entretiens annuels est de vous recentrer sur l’objectif de celle-ci.

En effet, la confusion est fréquente entre l’entretien annuel d’évaluation et l’entretien professionnel. L’entretien annuel a pour but de faire le bilan de l’année écoulée, revenir sur les objectifs du collaborateur et évaluer sa performance.

A l’inverse, l’entretien professionnel n’est en aucun cas un échange qui a pour objectif d’évaluer le collaborateur ! Le but est d’évoquer l’avenir professionnel du salarié et de définir comment ses aspirations peuvent converger avec ses possibilités de formation et les opportunités d’évolution en interne.

Il ne faut pas non plus négliger l’envoi du compte rendu écrit de l’entretien professionnel au collaborateur : en plus d’établir la preuve écrite que l’entretien a bien eu lieu, il matérialise l’échange pour. le collaborateur.

L’importance de laisser le temps au collaborateur de préparer sa campagne d’entretien professionnel

En tant que manager, cela va de soi, vous devez prendre le temps de préparer les entretiens professionnels de vos collaborateurs. Mais saviez-vous qu’il est également très important, pour réussir ses entretiens professionnels, de sensibiliser vos équipes à la préparation de leurs propres entretiens professionnels ?

En effet, pour que l’échange soit efficace, les sujets y étant abordés ne doivent pas constituer une surprise pour le collaborateur. Bien au contraire, il doit avoir accès à la trame d’entretien professionnel au moins 2 semaines avant l’échange, et il doit dédier un temps à la préparation de l’entretien.

En arrivant à l’entretien professionnel, le collaborateur doit ainsi savoir dans les grandes lignes quelle évolution il souhaite donner à sa carrière professionnelle et quelles formations il souhaiterait suivre.

L’échange avec le manager permet ensuite de définir les prochaines étapes. Le collaborateur doit également être informé des dispositifs dont il peut bénéficier pour se former : compte personnel de formation (CPF), coaching, mentorat interne… De nombreuses solutions existent !

FAQ

Quels sont les congés longue durée qui justifient l’organisation d’un entretien professionnel de reprise ?

Les congés suivants doivent donner lieu à l’organisation d’un entretien professionnel :

  • Congé de maternité
  • Congé parental d’éducation à temps plein ou partiel
  • Congé d’adoption
  • Congé de proche aidant
  • Congé sabbatique
  • Période de mobilité volontaire sécurisée
  • Période d’activité à temps partiel après un congé de maternité ou d’adoption
  • Arrêt maladie de plus de 6 mois
  • Mandat syndical

L’entretien peut alors avoir lieu au retour du salarié ou, à sa demande, avant sa reprise.

Comment convoquer un salarié à un entretien professionnel ?

La loi ne prévoit aucun format spécifique pour la convocation à l’entretien professionnel. Nous vous conseillons d’envoyer un mail aux collaborateurs avec la date, l’heure et le lieu de l’échange, mais également des informations sur le but de l’échange et la trame à préparer.

Déborah

Share This