Publié le 7 Avr, 2022

Exemple d’entretien individuel annuel réussi

Rédigé par Gauthier Chatelain
Deux personnes se serrent la main, illustration du concept d'un exemple d'entretien individuel annuel réussi

L’entretien annuel d’évaluation est un rendez-vous managérial clé dans les entreprises. C’est l’occasion pour le salarié et son manager de faire le bilan de l’année écoulée. C’est aussi l’occasion de faire le point sur sa motivation, ses frustration ou encore ses envies. Ils peuvent ainsi fixer des objectifs et prévoir les ajustements nécessaires pour envisager l’année à venir en toute sérénité.

Voilà le but théorique d’un entretien annuel d’évaluation. Mais en pratique ce n’est pas toujours simple d’y arriver et la rencontre devient source d’incertitude et d’appréhension. Pour vous aider à y voir plus clair, Javelo a compilé les questions les plus fréquentes. Et pour y répondre, un exemple d’entretien réussi vous indique à chaque étape la marche à suivre.

En suivant notre exemple d’entretien individuel annuel réussi, vous mettez toutes les chances de votre côté pour votre prochaine évaluation.

 

Comment préparer un entretien individuel annuel ?

La préparation de l’entretien annuel est incontournable pour réussir son échange. Vous arrivez ainsi à la rencontre parfaitement prêt(e), au clair sur votre bilan et sur vos demandes.

Voici un exemple de préparation pour un entretien individuel réussi :

  • Rappelez-vous du but de l’échange et dédramatisez : l’entretien est là pour vous aider à progresser. Il faut donc jouer le jeu et être de bonne volonté !
  • Renseignez-vous en interne sur les modalités et le déroulé :
    A-t-il lieu en physique ou est-ce un entretien à distance ? Quels sont les sujets abordés ? Est-ce le bon moment pour parler prime ou augmentation ?
  • Faites le bilan de votre travail :
    Quels sont les chiffres obtenus et projets menés ? Vos réussites et échecs ? Vous pouvez tout au long de l’année liste ces informations dans un dossier.
  • Préparez-vous aux feedbacks, y compris négatifs : On s’attend à ce que vous analysiez votre performance et soyez tourné vers l’action. Comment capitaliser sur vos réussites ? Comment expliquer vos échecs et quelles solutions proposez-vous pour y remédier ?
  • Fixez vos objectifs : Si c’est l’employeur qui met en place les entretiens pour suivre ses équipes, les collaborateurs peuvent eux aussi s’appuyer sur l’échange pour appuyer certaines demandes. Définissez vos objectifs et servez-vous de votre bilan pour appuyer vos demandes.

Avec une bonne préparation à l’entretien, vous mettez toutes les chances de votre côté pour appuyer vos demandes et atteindre les objectifs que vous vous êtes fixé.

 

Quels objectifs pour son entretien annuel ?

Selon la situation, vous pouvez-vous fixer différents objectifs :

  • Défendre son bilan et répondre aux feedbacks de son manager pour faire en sorte de mieux fonctionner : Cela peut paraître évident, mais vous ne pouvez pas faire l’impasse dessus. L’entretien annuel d’évaluation ne sert pas à survendre son travail. Montre que vous évaluez honnêtement votre travail et que vous faites des demandes cohérentes avec les améliorations recherchées.
  • Demander une évolution de poste, une promotion ou une formation : L’entretien est souvent le bon moment pour remonter ces demandes. Veillez à préparer un argumentaire et à être cohérent avec votre bilan. Une prime se justifie par de bons résultats et les efforts fournis. Une formation doit approfondir votre expertise et vous aider demain à mieux mener à bien vos missions…
  • Mettre en avant votre motivation : La mentalité et les soft skills comptent autant que les compétences techniques pour considérer un salarié comme un potentiel, à qui on va confier plus de responsabilités et qu’on va chercher à faire évoluer. Vous êtes proactif et motivé, vous proposez des solutions sur vos sujets mais aussi au-delà. Vous avez des solutions concrètes pour faire mieux plutôt que de vous concentrer sur ce qui ne va pas.

Dans tous les cas, pour arriver à vos objectifs, il faudra répondre de la bonne manière aux points soulevés dans l’entretien.

 

Comment répondre à un entretien individuel annuel ?

Pour réussir son entretien annuel, il faut s’assurer de répondre à un certain nombre de points lors de l’échange :

  • Relisez votre préparation : vous aurez votre bilan et vos arguments en tête pour répondre facilement lors de l’échange. « J’ai atteint mes objectifs commerciaux, et cela montre qu’on peut me confier davantage de responsabilités. » – « J’ai éprouvé des difficultés sur ce projet car j’estime que la complexité a été sous-évaluée en amont. »
  • Adoptez une posture d’écoute et ouverte aux critiques : il faut éviter la confrontation et au contraire rester à l’écoute. En montrant votre ouverture au dialogue, vous incitez également votre interlocuteur à adopter une attitude positive.
  • Proposez des solutions pour faire mieux : plutôt que de vous concentrer sur le négatif, parlez de solutions. Cela sera toujours beaucoup plus apprécié et constructif. « J’ai eu des difficultés sur ce projet car certains points n’étaient pas clairs. Avoir des points de synchronisation avec les équipes concernées permettrait de s’assurer qu’on est aligné sur la direction à suivre. »

Pour soulever les points positifs ou montrer que l’on propose des solutions, apportez des commentaires écrits sur l’entretien pour en garder une trace.

 

Quel commentaire mettre sur un entretien annuel ?

Les commentaires sur l’entretien annuel d’évaluation permettent de rappeler les points importants abordés et mettre en avant ses arguments par écrit.

Voici un exemple de commentaires pour un entretien individuel annuel réussi :

  • Demander une augmentation : en rappelant ses bons résultats. « J’ai obtenu de super résultats et j’ai envie de faire encore mieux par la suite. Un geste sur la rémunération pourrait me motiver à fournir encore plus d’efforts. »
  • Parler des évolutions de poste : cela peut être une promotion. « J’ai montré que je pouvais gérer des sujets plus complexes et je suis prêt à prendre plus de responsabilités. » Ou une évolution horizontale avec un changement de poste. « J’apprécie mes missions mais j’ai le sentiment de ne plus progresser dans ce post. Je voudrais m’orienter vers un autre emploi dans l’entreprise. »
  • Réaffirmer sa motivation : montrez que vous prenez en compte les conseils et que vous cherchez à progresser. « J’ai conscience que mes résultats peuvent être améliorés, et j’ai déjà fait des efforts pour les améliorer en fin d’année. Je vais prendre en compte les suggestions pour continuer à m’améliorer. »

Un(e) manager peut également mettre à profit les commentaires sur l’entretien :

  • Féliciter un salarié et le remercier pour ses efforts : Il est essentiel de valoriser les résultats obtenus. Le reconnaître explicitement est important pour entretenir la motivation d’un collaborateur qui appréciera toujours cette reconnaissance. Pour ne pas être uniquement dans la complaisance, proposez des pistes pour faire encore mieux. « Tu as dépassé les objectifs fixés et je t’en félicite. En travaillant encore davantage sur l’organisation de tes journées, tu pourras faire encore mieux et devenir un expert dans ton domaine ! »
  • Rappeler les axes d’amélioration et remotiver : ce n’est agréable pour personne mais c’est dans l’intérêt du collaborateur. L’objectif n’est pas d’insister sur ses difficultés. Il s’agit de mettre en avant les pistes qu’il a pour progresser et ainsi le motiver. « Lors des rendez-vous avec les prospects, tu devrais passer davantage de temps sur la phase de découverte. Grâce à cela, tu comprendras mieux leur besoin et tu seras sûr que tu as répondu à toutes leurs interrogations. »

Le commentaire est donc l’occasion pour le manager d’évaluer de manière qualitative du collaborateur.

 

Comment un manager va évaluer un collaborateur ?

Lors de l’entretien individuel, le manager va évaluer ses collaborateurs de différentes façons :

  • auto évaluation par le salarié : le manager a demandé aux collaborateurs de s’auto évaluer avant l’entretien annuel. Le manager voit ainsi si le collaborateur a une vision objective de sa performance par rapport à la réalité. Si un collaborateur se sur-évalue ou se dévalorise, le manager doit apporter des éléments pour l’aider à avoir une vision plus objective. Et ainsi l’aider à capitaliser sur ses compétences ou à identifier des axes d’amélioration qu’il ignorait.
  • évaluation de la performance quantitative : pour chaque mission du salarié, il doit normalement y avoir un objectif. Quel pourcentage a-t-il atteint par rapport à ses objectifs chiffrés ? Par exemple le montant d’affaire apporté ou un nombre de dossiers traités. Ou la réalisation d’un projet dans un temps imparti.
  • évaluation de la performance qualitative : en se basant sur la manière dont le salarié mène ses projets à bien. Cela va s’apprécier par des comportements observés, comme le fait d’anticiper les demandes d’un client ou d’apporter un grand soin à une présentation.
  • les retours d’autres personnes : le manager va s’intéresser aux échos des collègues, clients, partenaires ou fournisseurs du salarié sur son travail. Ces feedbacks donnent un point de vue plus objectif à votre évaluateur. Si votre manager n’a pas une vision complète sur ce que vous faites au quotidien, il appréciera toujours que vous receviez un grand nombre de retours positifs de la part de vos clients.

Le manager va évaluer ces différents points en suivant une grille d’entretien annuel. Ce formulaire de réponse servira de compte-rendu, où sera également rédigée une phrase de conclusion pour l’entretien.

 

Quelles phrases de conclusion mettre sur un entretien annuel ?

Le manager va souvent être celui qui va conclure un entretien d’évaluation, mais le salarié peut tout à fait proposer une phrase de conclusion pour terminer la rencontre sur une note positive.

Voici différents exemples de phrases de conclusion pour un entretien individuel annuel réussi :

  • Rappeler un point positif : même si les axes d’améliorations sont abordés dans l’entretien, cela aidera votre management à plutôt garder en tête vos succès. Ce qui est particulièrement utile si vous souhaitez qu’il fasse remonter une demande d’augmentation par exemple. « Merci pour tes retours sur le projet. Cela m’a demandé beaucoup de travail mais je suis fier du résultat ! » – « Je suis content d’avoir pu travailler sur ce contrat et que tu aies pris en compte mon implication et mes efforts. »
  • Remercier votre manager : Au delà de l’obligation de l’entretien, c’est important pour une relation de confiance de remercier votre supérieur(e) si elle/il a passé du temps à vous faire des retours constructifs. « Merci pour ta transparence et j’apprécie les conseils que tu m’as donné. Je vais les prendre en compte pour progresser. » – « Merci d’avoir pris du temps pour échanger en toute honnêteté et d’avoir écouté mes demandes »
  • Résumer les points essentiels : cela montre que vous avez été attentif et impliqué et permet de vérifier que vous êtes alignés. « Peut-on répéter les points importants pour être sûr qu’on s’est bien compris ? » – « Si j’ai bien compris tes retours, les 2 points sur lesquels je dois travailler en priorité sont la synthèse et la communication lors de mes échanges avec les autres équipes. »
  • Ouvrir une discussion : si vous vouliez aborder un sujet qui ne trouve pas sa place ailleurs dans l’entretien. « Je profite qu’on fasse cet échange pour te parler des mes envies et perspectives d’évolution de carrière. Sais-tu si des postes de managers vont s’ouvrir prochainement ? » – « Je voulais avant de partir profiter de l’échange pour te partager mon intérêt à pouvoir travailler sur des sujets plus stratégiques. »

Vous pouvez également rappeler ces éléments lors d’un message de remerciement après l’échange. Et au passage valider les prochaines étapes concernant vos demandes !

 

A lire aussi :

Rédigé par Gauthier Chatelain

Sur le même sujet

Faites-vous confiance

Prenez le temps de découvrir Javelo

Qu'attendez-vous pour nous contacter ?

Un humain vous rappelle dans l'heure !
(entre 9h et 19h)

Écrivez-nous à [email protected]

On offre le café :
26 Rue Henry Monnier, 75009 Paris

Share This