Désaccord entretien annuel d’évaluation : que faire dans ce cas-là ?

Entretien annuel d'évaluation

L’évaluation du travail des salariés par l’employeur peut prendre différentes formes. Dans la majorité des entreprises, il s’agit du fameux entretien annuel d’évaluation. Pour rappel la loi n’oblige pas les entreprises à évaluer leurs salariés, mais certaines dispositions (conventions collectives, cadres forfaits jours) peuvent rendre l’entretien annuel obligatoire.

Il est essentiel de bien comprendre comment se déroule l’entretien annuel d’évaluation pour bien le préparer en amont. Car en tant que salarié, c’est lors de cette évaluation annuelle que vous allez défendre le bilan de votre travail et formuler vos souhaits pour l’année à venir. Il faut donc mettre toutes les chances de votre côté afin que vos demandes soient entendues (plus de moyens ou de responsabilités, augmentation, promotion). Côté manager, bien cadrer l’entretien permettra un échange fluide et constructif, et qui renforcera la motivation et l’engagement du salarié.

Salarié : Réussir son entretien annuel d’évaluation à coup sûr

Voici tout ce que vous devez savoir pour réussir votre entretien annuel :

Qui est concerné par l’entretien d’évaluation ?

Lorsque votre employeur décide d’organiser des évaluations, elle doit le faire pour tous ses salariés. Par ailleurs, dans le cas de certaines conventions collectives ou si vous êtes cadre au forfait jour, vous devez bénéficier d’une évaluation. Si votre employeur vous convoque à un entretien annuel d’évaluation, vous êtes obligé de vous y rendre à condition qu’on vous ait informé au préalable des méthodes d’évaluations qui seront utilisées.

En revanche, si l’entretien donne lieu à un compte-rendu, vous pouvez refuser de le signer.

(Par exemple, si vous êtes en désaccord sur le bilan de votre travail. Mais attention, sans signature le compte-rendu de l’entretien ne pourra être utilisé comme preuve devant les Prud’hommes en cas de conflit avec votre employeur)

Comment bien préparer son entretien ?

Préparer son entretien annuel en amont de l’échange est crucial. Cela vous permettra de bien défendre votre bilan, et de vous appuyer sur vos résultats afin de faire passer vos messages. Ainsi vous mettrez toutes les chances de votre côté pour que votre manager entende vos demandes.

Commencez par le bilan de votre année :
Évaluez votre performance et ce que vous avez apporté à l’entreprise. Basez-vous sur des objectifs fixés précédemment, votre fiche de poste ou encore une grille d’évaluation ou un questionnaire fourni par votre employeur.

Qu’avez-vous atteint par rapport aux objectifs fixés ? Rappelez l’ensemble de vos accomplissements en y liant si possible un résultat chiffré ou la réalisation d’un projet concret (le lancement d’un nouveau produit, l’amélioration d’un processus…)

D’une part, listez vos réussites pour montrer vos compétences et votre légitimité sur certains sujets. Cela justifiera qu’on vous accorde davantage de responsabilité dans ces domaines, ou alors qu’on récompense vos efforts.

Mais d’autre part soyez honnête : évoquez également les sujets plus compliqués. Parler de ses faiblesses n’est jamais très agréable, mais n’oubliez pas que votre manager abordera inévitablement les sujets qui fâchent !

Indiquez ce qui a pu vous manquer ou vous gêner, par exemple une question d’organisation ou de moyens mis à disposition. Et proposez des solutions qui vous permettraient à l’avenir d’obtenir de meilleurs résultats.

Comment se déroule l’échange le Jour J ?

Le jour de l’entretien annuel, vous allez partager votre préparation avec votre manager en suivant les points suivants :

– Bilan des objectifs de l’année écoulée :

L’entretien annuel d’évaluation commence le plus souvent par un bilan de votre travail sur l’année écoulée. Avec votre manager, vous allez évoquer l’atteinte de vos objectifs, vos réussites mais aussi les points problématiques et vos potentiels échecs.

Pour bien défendre votre bilan, soyez précis et factuel. Il sera beaucoup plus évident pour votre manager de reconnaître vos réussites si vous vous basez sur des résultats chiffrés ou des éléments concrets comme la réalisation d’un projet.

Si vous avez bénéficié de formations ou de ressources supplémentaires au cours de l’année, il sera important de montrer ce que cela vous a apporté. C’est-à-dire ce que vous avez pu réaliser en plus grâce à elles.

Votre manager abordera les points où vous avez plus de difficultés. Avec une bonne préparation, vous pouvez expliquer les raisons d’un échec et proposer des solutions pertinentes qui vous permettront de faire mieux à l’avenir.

– Fixer les objectifs et le cadre pour l’année à venir :

Suite à ce bilan, vous allez définir avec votre manager vos objectifs pour l’année à venir. Cela sera souvent une actualisation de vos objectifs précédents, avec des ajustements en fonction de vos résultats et du contexte.

Vous allez également évoquer vos souhaits d’évolutions et les changements que cela implique : nouvelles missions, changement de poste ou de statut, mobilités, amélioration des conditions de travail ou augmentation…

Pour faire passer vos demandes, soyez cohérent avec votre bilan. Ces évolutions doivent être soit une récompense méritée pour votre bon travail, soit des moyens nécessaires pour faire mieux à l’avenir.

Attention, si vous prévoyez d’aborder la question d’une augmentation, renseignez-vous au préalable. Est-ce que dans votre entreprise l’entretien annuel est le bon moment pour l’évoquer ? Sinon, à quelle occasion en discuter ? Vos collègues avec plus d’ancienneté ou le service RH auront sûrement la réponse.

Pour finir, il y a un dernier conseil, le plus important pour réussir votre entretien, que vous pouvez retrouver en fin d’article.

Manager : Comment cadrer et bien mener un entretien annuel d’évaluation?

En tant que manager, l’entretien annuel d’un salarié est une occasion à ne pas louper ! En effet,  c’est un acte managérial fort, qui permet de remercier pour les efforts fournis et de repartir sur de bons rails quand il le faut. C’est LE moment privilégié de reconnaissance et de motivation, où l’on sort la tête de l’opérationnel pour prendre du recul.

Encore faut-il anticiper l’échange pour bien préparer l’entretien des 2 côtés.

Et offrir le jour J un espace d’échange et de dialogue qui permet de tisser une relation de confiance.

Comment bien préparer l’entretien d’évaluation avec son salarié ?

Sécurisez un temps suffisant pour éviter les frustrations :
Prendre le temps est une des clés de réussite pour ce moment important pour vos collaborateurs. Prévoyez un temps d’1h minimum et bloquez-le dans les agendas. Choisissez un moment opportun et évitez de caler l’entretien sur la pause déjeuner ou à 19h30. Rappelez-vous que cet échange peut avoir une forte charge émotionnelle pour le collaborateur, et qu’il ne doit pas se sentir expédié !

Prévenez en avance et rappelez le cadre :
Laissez au moins une semaine entre le moment où vous validez la date et le rendez-vous. Le collaborateur a ainsi le temps de se préparer. Rappelez le cadre et ce que vous attendez de lui. Repartagez les éventuels documents d’aide à la préparation.

Créez un environnement de confiance et de sécurité :
Prévoyez si possible l’échange en physique pour limiter les barrières à la communication. Vous devez créer un cadre rassurant où le collaborateur peut s’exprimer en toute confiance. Ainsi, on évite d’être dans la peur du jugement. Le droit à l’échec est nécessaire. Il permet aux feedbacks d’être correctement entendus, en toute sécurité sans peur des conséquences.

Aidez le collaborateur à s’exprimer :
Créez un environnement d’écoute qui favorise la participation. En posant des questions et en reformulant, le collaborateur va naturellement contribuer et s’exprimer. Plus vous réussirez à vous adapter à la personne en face de vous, plus vous parviendrez à être dans l’écoute active. Une personne introvertie aura par exemple besoin de plus de temps et d’espace pour s’exprimer.

Reformulez et répétez :
N’hésitez pas à abuser de la reformulation et à faire répéter. L’écoute est sélective et elle retient généralement surtout le négatif. Répétez vos messages pour qu’ils soient bien entendus de votre interlocuteur. Reformuler vous permettra d’éviter toute interprétation que nous avons tous tendance naturellement à faire.

Le meilleur conseil pour réussir votre entretien annuel d’évaluation

La règle d’or pour réussir votre entretien annuel, c’est de ne jamais oublier que c’est avant tout un dialogue entre un salarié et un manager, et non pas une confrontation ! L’objectif est donc d’échanger et pour se mettre d’accord sur la meilleure manière pour progresser ensemble.

Le salarié doit donc s’exprimer honnêtement sur ses besoins. Le manager doit fournir un cadre rassurant et être à l’écoute. Mais aussi apporter son point de vue : les conditions sont-elles réunies pour accéder aux demandes du salarié ? Sinon, comment y arriver.

Au final, vous devez être alignés pour aborder sereinement l’année à venir !

Déborah

Share This